Contre le sexisme : corps en action

IMG_7187«Contre le sexisme: corps en action», par le choix de ce thèmes, les 9 ème Assises de l’Institut Emilie du Châtelet, le Vendredi 23 juin 2017 ( 9h-17h30) visent à montrer que les actions et les stratégies de résistance au sexisme sont multiformes.

En se défendant contre la violence ou en jouant sur la représentation des corps, les personnes discriminées en raison de leur sexe, de leur sexualité mais aussi de leur handicap se les réapproprient et mettent en cause les modèles forgés par la domination masculine. Elles peuvent ainsi troubler le dualisme du masculin et du féminin.

Quatre tables rondes pour cette journée :

1: Disposer de son corps
2: Résister aux violences
3: Corps figurés, corps représentés
4: Au-delà des dualismes

En savoir plus ici

inscription ici 

 

Genre et discriminations

L’institut Emilie du Châtelet organise le 20 juin 2017 une table ronde à l’occasion de la parution de l’ouvrage collectif Genre et discriminations (éditions iXe), trois auteures partageront leur regard sur l’imbrication du genre et des discriminations dans le champ qu’elles ont étudié :

Lisa Carayon: Genre et accès au titre de séjour: les discriminations invisibles
Catherine Louveau : Le test de féminité: genre, discrimination et violence symbolique
Chantal Morley : Discrimination dans le domaine technique: le fonctionnement du stéréotype de genre

La discussion sera ouverte par Jacqueline Laufer, professeure émérite à HEC, et Patrick Simon, directeur de recherche à l’Ined.

Plus d’informations ici 

 

Le MUCEM est foot !

IMG_7185Dans le cadre du projet Marseille Provence 2017, capitale du sport européen,  le MUCEM, Musée des Cultures de l’Europe et de la Méditerranée proposera, du 11 octobre 2017 au 12 février 2018, une exposition  » Nous sommes foot ».

300 œuvres, objets, photos, installations et video sur ce sport, révélateur de nos sociétés.

Photo d’illustration du MUCEM : Khaled Jarrar Concrete 3 2012 (c) Galerie Polaris

4e Festival « Sport, littérature et cinéma »

Du 26 au 29 janvier, à l’Institut Lumière, 25 Rue du Premier film à Lyon 8ème, se déroule le Festival  « Sport, littérature et cinéma » avec une riche programmation ici ainsi que le 2eme salon du livre de sport.

Soirée d’ouverture ce soir, jeudi 26 janvier.à 19 h avec entre autres le documentaire  » When we were kings » de Léon Gast sur Muhammad Ali, en présence de Sarah Ourahmoune, championne de boxe, médaillée aux JO de Rio 2016.

A la Galerie photo de l’Iinstitut, et jusqu’au 16 avril, se tient une exposition de Sebastião Salgado sur le Tour de France.

 

Subjectivité, corporéité et objets connectés


Regards croisés sur le design et les devenirs de l’’interaction

Séminaire interdisciplinaire organisé par la Chaire « Valeurs et politiques des informations personnelles » - IMTLASCO IdeaLab de l’IMT
Équipe ETHOS de Télécom École de Management
École Supérieure d’Art et de Design (ESAD) de Reims
Responsables
Armen Khatchatourov – Isabelle Queval – Olaf Avenati – Pierre-AntoineChardel
Mardi à 16h30
24/01, 07/03, 25/04, 23/05, 13/06
Lieu : Institut Mines-Télécom, site de Télécom ParisTech – 46, rue Barrault,Paris 13

 

Corps en mouvement

Dans le cadre de l’exposition Corps en mouvement à la Petite Galerie du Louvre jusqu’au 3 juillet 2017, vous pouvez découvrir les études de l’Histoire par l’image sur celles et ceux qui ont révolutionné la danse et qui ont cherché à saisir le mouvement.

L’Après-Midi d’un Faune de Nijinski

Les ballets russes

Isadora Duncan
Loïe Fuller, incarnation du Symbolisme sur la scène
Degas et la célébration de la danse féminine à l’Opéra
Degas et la vie quotidienne des danseuses de l’Opéra

Bernard Buffet : un siècle mis à nu

 

La retrospective du Musée d’art moderne de la ville de Paris consacrée à Bernard Buffet rend justice à cet artiste qui a créé et inventé tout au long de sa vie.

Sa manière de peindre est reconnaissable entre toutes : traits appuyés, corps anguleux, haute signature quasi cunéiforme.

Une des première toiles exposée représente une cruxifiction saisissante. Tristesse et détresse se lisent sur les visages et dans l’attitude poignante d’un petit garçon en culottes courtes et béret, la tête enfouie dans les jupes de sa mère en deuil. Transposition symbolique de l’immédiat après-guerre, marqué par la pénurie y compris des couleurs. Les tonalités sont sombres et les gris se mêlent aux ocres. Lire la suite

Journée AEEPS à Nanterre : le corps en EPS

Apprendre par corps en EPS

Description des organisateurs :
« La Journée Jean Zoro 2016 (JJZ 2016) « Apprendre par corps en EPS »1 se tiendra samedi 1er octobre 2016 à l’UFRSTAPS de Paris Ouest-Nanterre-La Défense.

Cette journée d’étude cherchera à stimuler les débats sur ce qui doit rester le (ou, tout au moins, un des) fer(s) de lance de l’éducation physique : le corps de l’élève. Il nous semble en effet que le poids des Activités Physiques Sportives et Artistiques, leur « surdidactisation », ont mis à distance la préoccupation du(des) corps de(des) l’élève(s), le(les) considérant davantage comme support(s) à apprentissages « technico-tactico-cognitivistes » que comme objet d’étude prioritaire. Or, comme l’a développé Thierry Tribalat lors de la JJZ 2014, l’enjeu central de l’EPS n’est-il pas de permettre à chacune et à chacun de « prendre son corps en mouvement pour objet d’étude et se faire advenir par les pratiques physiques », plutôt que d’éduquer aux sports ? »

Ces thèmes intéressent particulièrement le Sgen-Cfdt à l’heure où l’EPS va pouvoir trouver sa place au sein du Socle commun, et du Parcours d’enseignement artistiques et culturel (PEAC), à moins qu’il ne se fasse englober dans une grand et vaste parcours sportif…
CR

Omar Zanna : Empathie, corps et apprentissage

Nous étions présents à la conférence débat, organisée par l’académie de Nantes, le 15 juin 2016, autour du thème « Apprentissage – Empathie », Omar Zanna, maître de conférence à l’Université du Maine, est intervenu.

La place du corps dans cette éducation à l’empathie.

Pourquoi aborder cette question?
L’auteur a cherché à comprendre les causes de l’altération du lien social chez des mineurs délinquants. O. Zanna constate que ces jeunes acceptent de payer leur dette, mais expriment une sorte de déni pour le mal qu’ils ont pu faire aux autres. « Lorsque l’on ressent une forte émotions, le monde extérieur a tendance à s’éclipser ». L’auteur parle « d’anesthésie momentanée de l’empathie ».
Il s’est alors engagé dans des pratiques visant à restaurer l’empathie chez les mineurs délinquants en entrant par le corps.
Pour intervenir dans le champ de la prévention, c’est naturellement qu’Omar Zanna s’est tourné vers l’école, pour réfléchir à une éducation à l’empathie.

Définition de l’empathie selon l’auteur.
Disposition acquise à ressentir ce que l’autre ressent sans toutefois s’y confondre.
Intuition de ce qui se passe dans l’autre, sans toutefois oublier que l’on est soi.
Perception du monde subjectif d’autrui.

Il y a plusieurs niveaux d’empathie :
- L’empathie cognitive. (quels échos vont avoir mes propos dans la tête de mes élèves). Cette forme d’empathie peut aussi être mobilisée dans des relations perverses de manipulation…
- L’empathie émotionnelle : Dès lors que les corps sont en face à face, les émotions nous percutent.
Ces deux niveaux d’empathie sont en aller-retour, on ne peut les dissocier quand on est en face à face.

Expérimentation dans une école : Programme d’éducation à l’empathie.
Public de 450 élèves, touchés entre 2012-14
O. Zanna préconise au moins 12 à 24 séances par an. En dessous d’un certain seuil, il n’y aurait que peu d’effet sur les élèves :
Il s’agit de créer de manières régulière et répétée les conditions pédagogique de la mise en oeuvre collective des émotions.
Quatre conditions dans les propositions :
- Pratiquer ensemble.
- Observer autrui. L’apprentissage vicariant n’est possible que si les élèves sont volontaires à observer, et que l’on leur crée des conditions d’observation.
- Inverser les rôles. (Si je viens de faire et que j’observe… il y a une empreinte qui est impactée par l’observation)
- Parler des ressentis.

Références Omar Zanna :

-Le corps dans la relation aux autres.

http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=3740

-Apprendre à vivre ensemble dans la classe.

http://www.dunod.com/sciences-sociales-humaines/action-sociale-et-medico-sociale/enfants-et-adolescents/apprendre-vivre-ensemble-en-classe

-Corps et climat scolaire.

http://www.revue-eps.com/fr/dossier-eps-n-83-corps-et-climat-scolaire_o-15384.html