Et maintenant ?

La rentrée, préparée par l’ancien gouvernement est restée difficile pour beaucoup. La lourdeur des effectifs et les contradictions du système demeurent. La concertation amorcée dès le début de l’été et reprise fin août n’a pu concerner directement tout un chacun mais le rapport qui en a été fait brosse un tableau de la situation que tous peuvent partager.

Si les rythmes éducatifs ont fait l’objet d’un groupe de travail particulier, la place du corps à l’École n’a pas tenu la vedette lors de ces journées. Le Sgen-CFDT a toutefois abordé le sujet à la faveur d’un atelier consacré à l’éducation culturelle, artistique et scientifique.

En effet, l’École doit donner toute sa place au corps et au sensible. Cela ne veut pas dire pour autant qu’il faille, comme on l’entend parfois, « accroître la place du sport à l’école ». Les enseignants d’EPS ont quitté, non sans raison, le ministère des Sports et il faut rappeler avec force leur ancrage dans l’Éducation nationale. La santé et le bien-être relèvent de l’activité physique dont la pratique sportive n’est qu’une modalité. Pour que la pratique sportive s’exerce sans danger, ou en pleine connaissance des risques, cette éducation à l’activité physique est primordiale. En utilisant abusivement le mot sport pour toute pratique physique, y compris celles de loisir et d’entretien on risque, sans y prêter garde, de livrer les élèves aux appétits économiques de fédérations sportives dont le fonctionnement élitiste, axé sur la compétition, « élimine » les plus faibles pour distinguer le « meilleur ». Meilleur en quoi et à quel prix au moment de la croissance ?

Ce sport-là renvoie à une idéologie de la domination et de la toute puissance antinomique du vivre ensemble, de la santé et de l’éthique.

Il doit être fermement tenu à distance de nos établissements.

Sport, science et société

À l’occasion des événements sportifs de l’été 2012 : championnat d’Europe de football, Tour de France, Jeux olympiques et Paralympiques de Londres, le Centre national de la recherche scientifique (CNRS) et l’Institut national du sport, de l’expertise et de la performance (INSEP) ont mis en ligne 12 vidéos  de 5 minutes chacune. Elle traitent du rôle de la science dans l’accompagnement des sportifs et l’évolution de leurs équipements. Lire la suite

Evaluation de l’EPS au Bac et au DNB

La circulaire concernant l’évaluation de l’EPS au baccalauréat et la note de service pour la prise en compte de l’EPS au titre du DNB ont été publiées dans un Bulletin Officiel spécial n°5 du 19 juillet 2012.

Les deux textes s’appliquent dès la session 2013 : il y avait donc urgence à ce que les enseignants s’en emparent !

Le Bulletin du Sgen-CFDT Le Corps enchaîné a tenu ses lecteurs au courant des différentes réunions de concertation qui ont précédé cette publication attendue.

DNB : la note de service, si elle cite le socle commun et les compétences du socle, enjoint de prendre en compte pour le DNB chacune des notes obtenues dans 3 Apsa de 3 compétences propres pour en faire la moyenne. C’est encore la logique de l’examen traditionnel  qui prévaut et non celle de la validation des compétences acquises qui pourrait utilement renseigner  l’élève et sa famille sur le niveau qu’il  a atteint, les savoirs et savoir faire qu’il maîtrise.

Bac : le texte de la circulaire précise la mise en œuvre de l’arrêté paru en décembre 2011.  En annexe figurent  la liste nationale des Apsa, au nombre de 31 ;  le référentiel  des épreuves organisées en CCF ;  la liste des couples d’épreuves au choix pour l’examen ponctuel terminal pour l’enseignement commun  et pour l’enseignement facultatif.

Les 100 propositions de l’UNSS

Elles sont téléchargeables sur le site de l’UNSS

L’Union Nationale du Sport Scolaire, réunie en Assemblée générale sous la présidence de Vincent Peillon,  a fixé ses priorités pour le sport scolaire :

Elle  veut que le  sport scolaire soit :  1) ambitieux, 2) accessible et démocratique 3) éthique et solidaire, 4)  innovant 5) responsable 6) ancré dans les territoires

grâce à des projets concernant :

-les jeux de l’UNSS,

-l’adhésion à l’AS à moins de 20 euros,

-la valorisation des pratiques innovantes,

-la création d’une commission d’éthique,

-la mise en lumière du rôle de coordonnateur de district,

-le développement du programme « Vers une génération responsable ».