Ensemble en EPS : apprendre par corps et devenir

Dans le cadre des Mercredis de Créteil sur le thème « Encourager l’égalité garçons-filles dès la maternelle », Sigolène Couchot-Schiex, 15 ans professeure d’EPS et actuellement maitresse de Conférence en Staps, a fait une communication intitulée « Ensemble en EPS : apprendre par corps et devenir ». Elle souligne que le discours sur l’égalité ne suffit pas. Pour aller vers plus d’égalité, l’enseignant doit prendre conscience, en étant attentif à sa pratiques, des stéréotypes qui fabriquent des inégalités sexuées. Le corps, n’est pas neutre dans les apprentissages et il est ambivalent, à la fois objet et moyen. Il est marqué par le milieu social et les normes avec un impact sur les possibilités d’apprentissages. La conférencière a donné des pistes d’action pour aller vers plus d’égalité des sexes en situation didactique de mixité :  conscience des stéréotypes et vigilance, prise en considération du corps, usage du langage,  favoriser le brassage pour dépasser les groupes affinitaires , apprendre à se rencontrer de manière autorisée, outillée, régulée.

La video a été mise en ligne.

Historiquement masculiniste et sportive, l’EPS doit continuer de s’ouvrir à des pratiques corporelles variées.

L’intervention  était précédée de celle de  Nicole Mosconi, qui a traité de « la division sexuée des savoirs » et rappelé l’inégalité des rapports sociaux de sexe. Les stéréotypes sexistes s’acquièrent tôt dans un processus psychologique qui agit en nous à notre insu. Elle a montré comment l’invisibilité des femmes dans les programmes ( histoire, sciences, lettres, création artistique) crée le mythe du grand homme, du génie, confortant une croyance pernicieuse pour les filles (sentiment d’infériorité) et  pour les garçons  (phantasme de toute puissance). Cette hiérarchisation des sexes s’appuie en fait sur l’ignorance de la relativité des normes. Elle témoigne qu’une véritable égalité entre les êtres serait libérateur et émancipateur pour tous.

 La division socio-sexuée des savoirs à l’école
La division socio-sexuée des savoirs à l’école

La division socio-sexuée des savoirs à l’école