Vu au BO: S4C ; « année du sport à l’école et à l’université » ; évaluation en EPS au bac 2016

Trois sujets intéressant l’EPS figurent au BO du 23 avril 2015

- C’est tout d’abord le Socle Commun de Connaissances, de Compétences et de Culture,  (S4C) déjà publié au Journal officiel. Il figure  en encart de ce Bulletin Officiel et on le trouve sous quasi tous les formats possibles ( en ligne, en PDF, en flipbook, en epub, docx, ODT et RTF…) Lire la suite

Programmes EPS : un échange entre deux militants

La consultation des enseignants sur les projets de programmes du CSP  sera organisée à partir du 11 mai et jusqu’au 12 juin. Un temps relativement bref pour un travail qui prend du temps. La réflexion se construit et s’enrichit dans l’échange;

Michel Lafargue de la CT EPS du Sgen-CFDT :

« 1- il faut du temps pour LIRE;

2- ANALYSER ce qui se trame dans les textes;

3- y poser les critiques qui s’imposent;

4- les déconstruire pour en comprendre les finalités. Lire la suite

Taxi Téhéran : « Héros de conduite »

« Héros de conduite », est le  sous-titre que donne, bien inspiré,  le Canard enchainé du 15 avril ( p 6),  au film Taxi Téhéran, de Jafar Panahi. Au-delà du jeu de mot, c’est un hommage justifié au cinéaste iranien et à son film.

Il y déjoue avec intelligence l’interdiction insupportable qui lui est faite par les autorités de tourner des films. Ce sont les caméras, fixées dans le taxi qu’il conduit lui-même, qui vont enregistrer des  visages et des conversations entre le chauffeur de taxi improvisé et ses passagers d’âges et de conditions diverses. Lire la suite

Réforme du collège et polémique : réponse de la ministre

Alors que des syndicats appellent à la grève le 19 mai pour s’opposer à la réforme du collège,  la ministre de l’Éducation, Najat Vallaud Belkacem, a donné le 20 avril un entretien au Point

On  retiendra, entre autres formules bien senties, celle-ci :

« Les progressistes combattent les inégalités quand les conservateurs en théorisent la nécessité »

Réforme du collège et nouveaux programmes

La réforme du collège du collège a reçu un avis favorable du Conseil Supérieur de l’éducation : 51 voix pour (dont Sgen-CFDT), 25 contre ( dont FSU, CGT, FO, Snalc et Sud) et une abstention. Le site du Ministère s’en fait l’écho. Pour en savoir plus sur la nouvelle organisation du collège, telle qu’elle est réellement prévue, avec les modifications obtenues  pour les langues, vivantes et anciennes, voir ici

La réforme continue cependant de susciter des oppositions, voir ici

D’autre part, les programmes que le Conseil Supérieur des programmes (CSP) a  voté à l’unanimité, sont consultables ici Lire la suite

Publication du décret sur le nouveau socle commun

Le décret sur le socle commun de connaissances de compétences et de culture a été publié au Journal Officiel du 2 avril 2015.

Il est constitué de 5 domaines :

Les langages pour penser et communiquer : ce domaine vise l’apprentissage de la langue française, des langues étrangères et, le cas échéant, régionales, des langages scientifiques, des langages informatiques et des médias ainsi que des langages des arts et du corps ;
« 2° Les méthodes et outils pour apprendre : ce domaine vise un enseignement explicite des moyens d’accès à l’information et à la documentation, des outils numériques, de la conduite de projets individuels et collectifs ainsi que de l’organisation des apprentissages ;
« 3° La formation de la personne et du citoyen : ce domaine vise un apprentissage de la vie en société, de l’action collective et de la citoyenneté, par une formation morale et civique respectueuse des choix personnels et des responsabilités individuelles ;
« 4° Les systèmes naturels et les systèmes techniques : ce domaine est centré sur l’approche scientifique et technique de la Terre et de l’Univers ; il vise à développer la curiosité, le sens de l’observation, la capacité à résoudre des problèmes ;
« 5° Les représentations du monde et l’activité humaine : ce domaine est consacré à la compréhension des sociétés dans le temps et dans l’espace, à l’interprétation de leurs productions culturelles et à la connaissance du monde social contemporain.»

Il est bien spécifié que : « Chacun de ces domaines requiert la contribution transversale et conjointe de toutes les disciplines et démarches éducatives.

Une annexe au décret définit les objectifs de connaissances et de compétences de chaque domaine.

Les acquis des élèves, dans chacun des domaines de formation, sont évalués au cours de la scolarité sur la base des connaissances et compétences attendues à la fin des cycles 2,3 et 4, telles qu’elles sont fixées par les programmes d’enseignement.

Le Diplôme National du Brevet  atteste, en fin de cycle 4, de l’acquisition.

Le décret entre en application à la rentrée scolaire 2016.

Lire le décret et son annexe ici

 

Réaction et Réforme au collège

Le mot professeur est apparu dans la langue au XII ème siècle. Les enseignants d’EPS, avec le Capeps et  les certifiés de documentation (Capes créé en 1989), sont les professeurs les plus « jeunes » dans l’Education nationale du second degré. Leur statut et leur formation sont les moins en retard sur les besoins de l’institution. Ainsi, les enseignants d’EPS ont dans leur service un forfait de 3 heures pour enseigner autrement et leur formation en Staps, pluridisciplinaire et professionnalisante n’en font pas – quoi que certains disent, pensent ou fassent – des « professeurs de sport ». Ils sont -ou devraient être- des spécialistes du corps. Développement moteur, santé, citoyenneté, la palette de leur apport à la formation de l’élève est large. Lorsqu’ils se reconvertissent, ce ne sont pas leurs qualités sportives qui font apprécier les professeurs d’EPS, mais leur capacité à travailler en équipe et leur regard transversal.

Or c’est bien cette capacité à travailler en équipe qu’appelle la réforme du collège annoncée pour la rentrée 2016. Une réforme qui suscite actuellement de vives réactions, pour ne pas dire une violente réaction conservatrice.

Lire : Pour distinguer le vrai du faux voir aussi ici et

Des enseignants sont inquiets pour leurs horaires disciplinaires. Leur formation ne les a pas ouverts à l’accompagnement des élèves et, s’ils savent enseigner, ils savent moins faire apprendre. Ils estiment que les 20% de temps libérés  pour les enseignements pratiques interdisciplinaires sont une amputation de leurs horaires. Ils oublient que le gavage standard du programme annuel actuel ne répond pas à la nécessité de faire réussir tous les élèves, chacun à son meilleur rythme d’acquisition. Pour atteindre cet objectif de réussite, il faut faire du neuf, inventer, sortir de sa classe ou de son gymnase pour mettre en commun les besoins identifiés des élèves et les ressources pédagogiques de l’équipe enseignante. A partir d’une réflexion commune, il s’agit de construire une politique éducative d’établissement adéquate, propre à contourner l’échec actuel des enseignements uniformes pour tous, cloisonnés en disciplines, en heures et en années. L’enseignement intégré des sciences montre la voie : les spécialistes de plusieurs disciplines montent ensemble une séquence d’enseignement et conçoivent les situations d’apprentissage et les types d’évaluation appropriés.

Dans cette nouvelle configuration, l’enseignant d’EPS ne peut limiter son rôle à une programmation d’Apsa et un planning de répartition des installations. Le climat scolaire d’un établissement, essentiel pour favoriser ou non les apprentissages, relève de la responsabilité de tous.  Le travail de l’équipe EPS doit s’inscrire en synergie avec les autres enseignements dans un projet éducatif d’établissement en lien et en phase avec la Vie scolaire.

C’est bien à cette révolution des mentalités et des usages qu’appelle la réforme du collège. Le but est de  rendre la recherche du « bon » collège (pour « son » enfant ou pour « sa » mutation) sans objet grâce à un travail collectif, partagé et motivant, dans tous les collèges pour viser et atteindre le meilleur.

Pour cela, il ne faut pas refuser la réforme mais  exiger les conditions de son application. Le Sgen-CFDT s’y emploie.

Transformer le collège, de meilleures conditions de travail pour tous

EPS et tablettes

Les tablettes sont  des outils dont les enseignants d’EPS se saisissent . Le Café pédagogique a réalisé  l‘interview d’un collègue qui explique  l’utilisation qu’il en fait avec  l’application Gym’EPS couplée à Bam Video Delay. Il développe l’intérêt pédagogique pour les élèves et l’organisation du cours..

Ce collègue fait parti du Greid EPS de l’académie de Créteil, groupe d’animation disciplinaire pour l’utilisation des Tice.

I