Respect humain vs barbarie

Les événements criminels et meurtriers de vendredi dernier endeuillent  Paris et le pays. Ils ont causé tant de morts, tant de blessés, tant de souffrances… Que dire demain à nos élèves ? On peut lire sur le site du ministère la lettre de la ministre Najat Vallaud-Beljacem et trouver des ressources ici.

Le Café pedagogique donne à lire un beau texte de Philippe Meirieu : Prendre soin de l’humain à lire ici

On peut relire le  texte du philosophe Patrick Vivaret, écrit en mars 2015 : Il  est des actes barbares, il n’est pas de Barbares. On le trouve sur le site Reporterre ici

Lire la suite

EPS au Bac Pro

Nous avons signalé l’arrêté du 7 juillet 2015 qui instaure une épreuve facultative d’EPS au Baccalauréat professionnel ici

La circulaire d’application est publiée au BO de ce jeudi. Elle indique les candidats potentiellement concernés (tous), y compris les sportifs de haut niveau et les jeunes sportifs. Elle rappelle et précise les modalités d’organisation de l’épreuve (sur 16 points et un entretien sur 4 points).

La circulaire done la liste nationale de cette année : natation de distance, judo, tennis. Une activite est à choisir dans cette liste ou parmi  les deux activités académiques spécifiques éventuelles.

En annexe, les réferentiel nationaux de certification et d’évaluation de l’EPS niveau 5

Les détails de la circulaire ici

EPI, comment faire ?

Il est certain que les EPI, enseignements pratiques interdisciplinaires, suscitent de vives réactions, tant cette façon d’enseigner s’oppose à la culture disciplinaire de la majorité des enseignants.

Ils y voient une amputation de leurs horaires disciplinaires alors que ces heures ont pour but de mieux faire assimiler les contenus de leurs programmes. C’est une autre facon d’enseigner leur discipline.

Les enseignants d’EPS, plus habitués au travail d’équipe, au partenariat et au partage ne serait-ce que des installations, peuvent y trouver leur place et y gagner la reconnaissance de leurs collègues.

Un travail collaboratif est possible. Une enseignante est à l’origine d’un partage d’idée très positif voir le lien ici

A partir de ce lien, on trouve un exemple de partage français/EPS ici

Le soleil des vivants

Cerisiers en automneEn ce dimanche 1er novembre, jour de Toussaint, un chaud soleil réchauffe tout le pays. La splendeur des tons de l’automne amène à communier avec Alphonse de Lamartine, cet homme politique et poète qui peignit si magistralement cette saison, accordée à son deuil. Un homme qui reste vivant dans le coeur de ceux qui, enfants, ont appris et récité à l’école L’isolement, l’Automne ou Le Lac. Immortalité du poète. Mais aussi, pour le commun des mortels, transmission de vie. Ceux qui nous ont précédés nous ont faits. Nous en gardons l’héritage. Ils sont vivants dans notre mémoire et accompagnent nos vies, que l’on en soit conscient ou non. D’intéressantes études de psycho généalogie montrent ce phénomène à l’œuvre non seulement au niveau des individus mais aussi de  tout un peuple : ce sont les traumatismes des morts  et mutilés de la guerre de 14, les morts et disparus de 45, d’Indochine, d’Algerie, de catastrophes, pour ne s’en tenir qu’au survol du XXe Siècle et à la France.

Sur la douleur de la perte, le deuil, un dossier intéressant se trouve dans le imagenuméro 3661(26 octobre-4 novembre) de l’hebdomadaire La Vie : « Deuils et secrets de famille, la vie après nos morts ». On peut y lire de beaux extraits du livre « Les morts de notre vie« , chez Albin Michel :  la philosophe et femme de lettres Catherine Clément, le sociologue et philosophe Edgar Morin, l’écrivaine Amélie Nothomb parlent, chacune et chacun à sa manière et avec son expérience propre, de la perte d’un proche. Tout aussi remarquable est l’entretien avec Christian Bobin qui a mis les absents au coeur de son œuvre.

imageDans le journal Le Monde, Marion Rousset évoque avec pertinence le « pas de pitié pour le chagrin » de nos sociétés obsédées par la performance où il faut faire son deuil le plus rapidement possible et cite, comme le dossier de La Vie, Vinciane Despret, philosophe, qui s’est intéressée à la « présence » des défunts ( Aux Bonheurs des morts, récits de ceux qui restent. La Découverte)

Bonnes lectures et bonne rentrée !

Regard de praticienne sur les programmes d’EPS

Cécile Rossard enseigne l’EPS.

Elle est aussi secrétaire fédérale au secteur Politique éducative de la Fédération des Sgen-CFDT.

Le texte ci-dessous, qu’elle a rédigé  à ce double titre de praticienne et de responsable syndicale, traduit la réflexion du Sgen-CFDT sur les nouveaux programmes d’EPS qui entreront en vigueur à la rentrée 2016. Il apporte un éclairage fort utile aux collègues. Il fait aussi une précieuse synthèse des textes avec mise  en cohérence des cycles. Lire la suite