Sport professionnel et réussite féminine

IMG_7228

CFDT Magazine n° 435 juillet-août 2017

La dernière livraison de CFDT Magazine ( n°445, juillet-août 2017) donne la parole à Yannick Souvré, ancienne basketteuse  de très haut niveau et actuelle directrice nationale de la Ligue nationale de volley.

Elle répond aux pertinentes questions de Dominique Primault et c’est un échange très instructif sur la lente évolution  et les freins que les sportives professionnelles rencontrent  sur  leur parcours. Avec des signes encourageants qu’elle pointe : l’élection  de Nathalie Boy de La Tour à la présidence de la Ligue de football professionnel,  le programme de développement du foot féminin de l’Union des associations européennes de football, les 8 millions de téléspectateurs qui ont suivi la finale de basket féminin des Jeux Olympiques de Londres qu’elle a commentée en tant que consultante et, pour soutenir  la candidature de Paris aux JO de 2024 , la mise en avant de Sarah Ourahmoune, vice-championne olympique de boxe.

Photo CFDT Magazine n° 435 Juillet-Août 2017(Yannick Souvré, Femme de la Balle p. 27-29)            

Contre le sexisme : corps en action

IMG_7187«Contre le sexisme: corps en action», par le choix de ce thèmes, les 9 ème Assises de l’Institut Emilie du Châtelet, le Vendredi 23 juin 2017 ( 9h-17h30) visent à montrer que les actions et les stratégies de résistance au sexisme sont multiformes.

En se défendant contre la violence ou en jouant sur la représentation des corps, les personnes discriminées en raison de leur sexe, de leur sexualité mais aussi de leur handicap se les réapproprient et mettent en cause les modèles forgés par la domination masculine. Elles peuvent ainsi troubler le dualisme du masculin et du féminin.

Quatre tables rondes pour cette journée :

1: Disposer de son corps
2: Résister aux violences
3: Corps figurés, corps représentés
4: Au-delà des dualismes

En savoir plus ici

inscription ici 

 

Genre et discriminations

L’institut Emilie du Châtelet organise le 20 juin 2017 une table ronde à l’occasion de la parution de l’ouvrage collectif Genre et discriminations (éditions iXe), trois auteures partageront leur regard sur l’imbrication du genre et des discriminations dans le champ qu’elles ont étudié :

Lisa Carayon: Genre et accès au titre de séjour: les discriminations invisibles
Catherine Louveau : Le test de féminité: genre, discrimination et violence symbolique
Chantal Morley : Discrimination dans le domaine technique: le fonctionnement du stéréotype de genre

La discussion sera ouverte par Jacqueline Laufer, professeure émérite à HEC, et Patrick Simon, directeur de recherche à l’Ined.

Plus d’informations ici 

 

Le MUCEM est foot !

IMG_7185Dans le cadre du projet Marseille Provence 2017, capitale du sport européen,  le MUCEM, Musée des Cultures de l’Europe et de la Méditerranée proposera, du 11 octobre 2017 au 12 février 2018, une exposition  » Nous sommes foot ».

300 œuvres, objets, photos, installations et video sur ce sport, révélateur de nos sociétés.

Photo d’illustration du MUCEM : Khaled Jarrar Concrete 3 2012 (c) Galerie Polaris

4e Festival « Sport, littérature et cinéma »

Du 26 au 29 janvier, à l’Institut Lumière, 25 Rue du Premier film à Lyon 8ème, se déroule le Festival  « Sport, littérature et cinéma » avec une riche programmation ici ainsi que le 2eme salon du livre de sport.

Soirée d’ouverture ce soir, jeudi 26 janvier.à 19 h avec entre autres le documentaire  » When we were kings » de Léon Gast sur Muhammad Ali, en présence de Sarah Ourahmoune, championne de boxe, médaillée aux JO de Rio 2016.

A la Galerie photo de l’Iinstitut, et jusqu’au 16 avril, se tient une exposition de Sebastião Salgado sur le Tour de France.

 

Subjectivité, corporéité et objets connectés


Regards croisés sur le design et les devenirs de l’’interaction

Séminaire interdisciplinaire organisé par la Chaire « Valeurs et politiques des informations personnelles » - IMTLASCO IdeaLab de l’IMT
Équipe ETHOS de Télécom École de Management
École Supérieure d’Art et de Design (ESAD) de Reims
Responsables
Armen Khatchatourov – Isabelle Queval – Olaf Avenati – Pierre-AntoineChardel
Mardi à 16h30
24/01, 07/03, 25/04, 23/05, 13/06
Lieu : Institut Mines-Télécom, site de Télécom ParisTech – 46, rue Barrault,Paris 13

 

Corps en mouvement

Dans le cadre de l’exposition Corps en mouvement à la Petite Galerie du Louvre jusqu’au 3 juillet 2017, vous pouvez découvrir les études de l’Histoire par l’image sur celles et ceux qui ont révolutionné la danse et qui ont cherché à saisir le mouvement.

L’Après-Midi d’un Faune de Nijinski

Les ballets russes

Isadora Duncan
Loïe Fuller, incarnation du Symbolisme sur la scène
Degas et la célébration de la danse féminine à l’Opéra
Degas et la vie quotidienne des danseuses de l’Opéra

Bernard Buffet : un siècle mis à nu

 

La retrospective du Musée d’art moderne de la ville de Paris consacrée à Bernard Buffet rend justice à cet artiste qui a créé et inventé tout au long de sa vie.

Sa manière de peindre est reconnaissable entre toutes : traits appuyés, corps anguleux, haute signature quasi cunéiforme.

Une des première toiles exposée représente une cruxifiction saisissante. Tristesse et détresse se lisent sur les visages et dans l’attitude poignante d’un petit garçon en culottes courtes et béret, la tête enfouie dans les jupes de sa mère en deuil. Transposition symbolique de l’immédiat après-guerre, marqué par la pénurie y compris des couleurs. Les tonalités sont sombres et les gris se mêlent aux ocres. Lire la suite

Sgen et EPS : une histoire et une mémoire pour demain

La lecture du texte rédigé par Michel Lafargue à l’occasion des 40 ans de la première rencontre, à Mâcon, des militants EPS du Sgen-CFDT, a permis à François Hanot de se remémorer les années immédiatement antérieures.

Hommage à ces militant.e.s pionniers :

François Hanot fut l’un des premiers à s’atteler à la naissance de la commission EPS du SGEN-CFDT en 1970  et à des liaisons avec la CFDT, avec Monette BENOIT, Suzanne FORGET, puis Daniel DENYS, Bernard RENÉ et Brigitte HAZOTTE, Yves PERON, Françoise LABRIDY, Yvette HANOT, Alain DUQUENNE … parmi d’autres… vite rejoints par Michel LAFARGUE et Marie BAILLY, puis par toutes celles et ceux que nous avons convaincus, de Strasbourg à Bordeaux, de Lille à Nice.

Au jour le jour, au fil des déplacements, des publications, du travail relayé par les sections académiques et le National. Avec des élections en CAPA puis en CAPN qui se sont construites.

François Hannot se retrouve bien dans la synthèse de  Michel. Il ajoute malicieusement :

Une performance à souligner … en dehors de toute compétition sportive ! Chapeau Michel.

 

François HANOT, depuis  le nouveau  « Grand Est » en profite pour  inviter à jeter un coup d’œil sur http://citoyenneteactivelorraine.fr site de l’association qu’il a co-créée pour investir « corps » et « âme » le ‘Vivre Ensemble » et les valeurs de la République qui le sous-tendent. Avec lui, 91 retraités actifs . Site à découvrir, à partager,  Occasion aussi pour réagir.

Yvette Hanot, pour sa part, nous offre une intéressante réflexion  : « Le sport est à étudier comme objet social plutôt  que culturel,. Le rôle  de l’école  est d’en faire une analyse critique pour donner aux élèves une grille de lecture de ce qu’ils rencontrent ou de ce qu’ils vivent….mais il faut aussi parler d’une réelle formation corporelle à travers d’autres disciplines : la danse contemporaine [ NDLR : voir, par exemple le beau documentaire « Prof de Gym » sur le travail de Yves Le Coz ] mais ça pourrait être d’autres disciplines telles que les disciplines orientales ….. c’est d’ailleurs la problématique  que nous essayons d’aborder avec jeunes et cités  de Vandœuvre où le sport fonctionne comme un mythe  il serait la solution à tous les problèmes de radicalisation…..

Il me semble que pour remettre des jeunes dans une voie de non violence il nous faut leur parler d’eux de leur corps sensible de leurs émotions de leur pouvoir de création …il nous faut parler de véritables liens ceux qui te font grandir et non pas ceux qui font que tu te perds…..GARDER SON QUANT À SOI EST LE MAÎTRE MOT !

Il ne faut oublier que les jeunes qui se radicalisent choisissent la mort plutôt  que la vie et que les aider veut dire leur faire choisir la vie plutôt  que la mort…

Pour moi le sport n’est pas que militaire il est aussi l’expression du monde capitaliste, du dominant/ dominé….il nait avec la société  industrielle….le corps devient le lieu de toute compétition il est machine à vapeur…il devient un  lieu de traitement de l’information comme un ordinateur. …nos corps sont devenus le véhicule de cette idéologie…..

Il nous faut regarder les méthodes d’incorporation du nazisme….la mouvance, le salut….

Retrouver l’intelligence corporelle….le domaine de la santé commence à  s’y intéresser…. »

Le titre de ce billet est inspiré par la journée d’études «  35 ans d’éducation prioritaire : histoire(s) et mémoire(s) pour demain »  le 1er juillet 2016 aux Archives nationales à Paris, co-organisée par une militante du Sgen-CFDT, Lydie Heurdier