Sgen et EPS : une histoire et une mémoire pour demain

La lecture du texte rédigé par Michel Lafargue à l’occasion des 40 ans de la première rencontre, à Mâcon, des militants EPS du Sgen-CFDT, a permis à François Hanot de se remémorer les années immédiatement antérieures.

Hommage à ces militant.e.s pionniers :

François Hanot fut l’un des premiers à s’atteler à la naissance de la commission EPS du SGEN-CFDT en 1970  et à des liaisons avec la CFDT, avec Monette BENOIT, Suzanne FORGET, puis Daniel DENYS, Bernard RENÉ et Brigitte HAZOTTE, Yves PERON, Françoise LABRIDY, Yvette HANOT, Alain DUQUENNE … parmi d’autres… vite rejoints par Michel LAFARGUE et Marie BAILLY, puis par toutes celles et ceux que nous avons convaincus, de Strasbourg à Bordeaux, de Lille à Nice.

Au jour le jour, au fil des déplacements, des publications, du travail relayé par les sections académiques et le National. Avec des élections en CAPA puis en CAPN qui se sont construites.

François Hannot se retrouve bien dans la synthèse de  Michel. Il ajoute malicieusement :

Une performance à souligner … en dehors de toute compétition sportive ! Chapeau Michel.

 

François HANOT, depuis  le nouveau  « Grand Est » en profite pour  inviter à jeter un coup d’œil sur http://citoyenneteactivelorraine.fr site de l’association qu’il a co-créée pour investir « corps » et « âme » le ‘Vivre Ensemble » et les valeurs de la République qui le sous-tendent. Avec lui, 91 retraités actifs . Site à découvrir, à partager,  Occasion aussi pour réagir.

Yvette Hanot, pour sa part, nous offre une intéressante réflexion  : « Le sport est à étudier comme objet social plutôt  que culturel,. Le rôle  de l’école  est d’en faire une analyse critique pour donner aux élèves une grille de lecture de ce qu’ils rencontrent ou de ce qu’ils vivent….mais il faut aussi parler d’une réelle formation corporelle à travers d’autres disciplines : la danse contemporaine [ NDLR : voir, par exemple le beau documentaire « Prof de Gym » sur le travail de Yves Le Coz ] mais ça pourrait être d’autres disciplines telles que les disciplines orientales ….. c’est d’ailleurs la problématique  que nous essayons d’aborder avec jeunes et cités  de Vandœuvre où le sport fonctionne comme un mythe  il serait la solution à tous les problèmes de radicalisation…..

Il me semble que pour remettre des jeunes dans une voie de non violence il nous faut leur parler d’eux de leur corps sensible de leurs émotions de leur pouvoir de création …il nous faut parler de véritables liens ceux qui te font grandir et non pas ceux qui font que tu te perds…..GARDER SON QUANT À SOI EST LE MAÎTRE MOT !

Il ne faut oublier que les jeunes qui se radicalisent choisissent la mort plutôt  que la vie et que les aider veut dire leur faire choisir la vie plutôt  que la mort…

Pour moi le sport n’est pas que militaire il est aussi l’expression du monde capitaliste, du dominant/ dominé….il nait avec la société  industrielle….le corps devient le lieu de toute compétition il est machine à vapeur…il devient un  lieu de traitement de l’information comme un ordinateur. …nos corps sont devenus le véhicule de cette idéologie…..

Il nous faut regarder les méthodes d’incorporation du nazisme….la mouvance, le salut….

Retrouver l’intelligence corporelle….le domaine de la santé commence à  s’y intéresser…. »

Le titre de ce billet est inspiré par la journée d’études «  35 ans d’éducation prioritaire : histoire(s) et mémoire(s) pour demain »  le 1er juillet 2016 aux Archives nationales à Paris, co-organisée par une militante du Sgen-CFDT, Lydie Heurdier

 

Marches silencieuses

jesuischarlie-uneweb.showLe lendemain de l’attentat  meurtrier contre Charlie hebdo, les organisations associatives, syndicales et politiques se sont réunies et ont lancé un appel à tou-te-s les citoyen-nes pour une marche républicaine silencieuse à Paris, dimanche 11 janvier à 15h, de la Place de la République à la Nation.

Premiers signataires : CFDT – CFE-CGC – CFTC – CGT – EELV – Ensemble – Fondation Copernic – Front Démocrate – FSU – Gauche Unitaire – LDH – LICRA – MDP – MODEM- MRAP – MRC – Nouvelle Donne – PCF – PG – PRG- PS- SNJ- SNJ – CGT- CFDT Journalistes – SOS RACISME- UDI- UMP – UNSA

Le texte de la banderole sera  « Le monde du travail, ensemble, pour les libertés et la démocratie ». Aucun logo n’y figurera. Dans le défilé, les militants syndicaux sont invités à porter leur badge, mais il n’y aura pas d’affichage ostensible de type drapeaux.

D’autres marches auront lieu en différents lieux  France.  Ainsi, à l’initiative du Club de la Presse de Lyon, la Ville de Lyon  invite  à participer à une marche républicaine le 11 janvier  à 14h Cours Albert , niveau métro D « Montplaisir », sans banderole ni drapeaux, comme à Bordeaux où le rassemblement est fixé à 14h30 Place des Quinconces.  A Strasbourg, rassemblement à 14h30 Place Kleber.  Une célébration interreligieuse est aussi prévue à 15h30 au centre culturel Marcel Marceau de Neudorf et une exposition au Musée Tomi Ungerer rend hommage du 10 au 18 janvier aux dessinateurs  Cabu, Charb, Honoré, Tignous, Wolinski et à l’ensemble des victimes. Marche silencieuse également  à 14h 30 à Reims place royale, à Brest, place de la Liberté à 15h, Rennes15h, esplanade Charles de Gaulle, Orléans 11h place de l’Etape, Tours 15h place de la Liberté, Montpellier 15h place du Nombre d’or, Clermont-Ferrand, 15h place de Jaude, Metz, 15h place Mazelle…

Un pays rassemblé qui  fait corps pour dire non à la barbarie et donner vie aux  valeurs de la République : Liberté, Égalité et Fraternité.

Comité Hygiène Sécurité et Conditions de travail

La circulaire publiée au BO n° 32 du 4 septembre 2014  donne les orientations stratégiques du ministère pour 2014-2015 en matière de CHS-CT.

Elle rappelle en préambule que « L’employeur est responsable de la santé et de la sécurité des agents. Cela doit se traduire par une prise en compte de ces questions dans le fonctionnement des services et à tous les niveaux d’encadrement. »

Lors de la journée de formation du 11 juin, organisée par le Sgen de l’Académie de Lyon, Eric Vernassière, représentant du Sgen-CFDT au comité  hygiène sécurité et conditions de travail académique,  avait  présenté les 4 missions de cette instance, qui travaille, entre autre, à la prévention des risques psycho-sociaux dans une approche positive de qualité de vie au travail.
Cette instance mérite d’être connue pour y porter des problématiques bien présentes en EPS ( ambiance de travail : bruit, température, aération ; entretien du matériel et des installations ; adaptation des locaux, problèmes  relationnels) et libérer la parole sur le travail. Les accidents du travail peuvent être analysés  et les situations à risque
étudiées, de même que  le vieillissement au travail pourrait être pris en compte.

Dans le contexte de l’EPS où les conditions de travail tiennent aussi aux structures offertes -ou non- par les collectivités territoriales, un travail d’articulation inter-institutionnel est utile. La dimension interprofessionnelle de la CFDT, avec Interco,  est un atout pour prendre en compte la globalité des situations et apporter des réponses.

Les orientations stratégiques du ministère en matière de CHS-CT pour 2014-2015

Santé, bien-être et sécurité au travail

Nouveau Congrès

Le Congrès des Sgen-CFDT s’est déroulé du 20 au 24 mai 2012 à Décines, dans la proche banlieue lyonnaise. Il a adopté un nouvelle résolution pour les 4 ans à venir du mandat et élu le conseil fédéral, son organe directeur. Thierry Cadart a été reconduit dans ses fonctions de secrétaire général. L’organisation est prête pour les échéances à venir : la conférence sociale début juillet, et la préparation de la Loi d’orientation qui est prévue à l’automne et pour laquelle le ministère a ouvert un site
Pour plus de détails sur le Congrès

Rétrospectives 2011 et perspectives 2012

Résultats des élections professionnelles d’octobre 2011

Comité technique ministériel : les résultats sont positifs. Le Sgen-CFDT obtient 10% des votes exprimés et progresse.
On notera que ces élections pour la première fois organisées sous forme électronique ont enregistré une participation moins forte qu’au scrutin précédent. Il est certain que des électeurs ont été gênés par ce nouvel outil qui nécessitait un logiciel adapté, un code et un login. D’autres, peu ou pas syndiqués ont pu se désintéresser d’une élection dont ils n’ont peut-être pas mesuré la portée.

Commissions paritaires académiques : bravo aux syndicats qui présentaient une liste pour la première fois comme la Corse (5,45%) et Amiens (2,49%). Le Sgen Alsace avec 13,3 % a un élu, comme à son habitude. Nous félicitons pour leur travail tous les militants qui ont oeuvré à la réalisation des listes EPS du Sgen-CFDT et celles et ceux qui ont accepté d’être candidats sur nos listes. Nous remercions chaleureusement tous les adhérents et collègues qui nous ont apporté leur voix et leur soutien
Pour cette élection, elle aussi au scrutin électronique, on observe une baisse d la participation, passant de 67,82% en 2008 à 48,45% en 2011 chez les professeurs d’EPS et CE d’EPS et de 58,5% à 46,88% chez les agrégés.
Les résultats consacrent plus que jamais (84% !) l’hégémonie de l’organisation majoritaire. Cependant le Sgen-CFDT, grâce à ses élus agrégés suit toutes les commissions et le mouvement inter et intra-académique des professeurs d’EPS.

Le mouvement inter académique a lieu le 5 mars. Chaque candidat au mouvement doit penser à remplir une fiche de suivi sur Sgen + pour être conseillé et informé sans délai.

Agrégés
- avancement d’échelon : 21-23 février
- liste d’aptitude pour l’accès au corps des agrégés : du 22 au 24 mai
- Hors classe : du 26 au 28 juin
Pour toutes ces opérations, il convient de faire une fiche sur Sgen+

Postes aux concours

CAPEPS externe : 600 (560 en 2011), interne : 60 (48 en 2011). Une hausse dont on ne sait si elle sera suffisante pour corriger plusieurs années de faible recrutement et si elle est en proportion du nombre de départ en retraite.
Agrégation EPS : concours externe : 25 (18 en 2011), concours interne : 100 (idem en 2011).

Conditions de travail

Conséquences des suppressions de postes : des effectifs en hausse
Conséquences de la baisse des ouvertures de postes aux concours, le recours aux emplois précaires. Les TZR sont désormais majoritairement sur des postes à l’année ce qui supprime toute souplesse pour la gestion des remplacements.
Jusque-là, l’EPS n’avait pas recours aux contractuels, ce n’est plus le cas aujourd’hui.
Or si la taille des classes augmente, ce n’est pas le cas des installations dont les surfaces et volumes ne sont pas extensibles.
Les classes chargées aggravent les conditions de travail pour les élèves comme pour les enseignants. Il n’est plus possible d’enseigner en groupes à effectifs réduits. Toutefois, le ministre se flatte de l’opération « Cours le matin, sport l’après-midi » sans en mesurer à la fois l’irréalisme et l’absence de pertinence réelle. Il dit promouvoir le sport scolaire et dans le même temps en baisse les moyens. Des procédés et une autosatisfaction qui ne trompent personne.

Relèvement des bornes d’âge pour la retraite
La fin de cette année 2011 a vu la publication du décret 2011-2103 portant relèvement des bornes d’âge de la retraite des fonctionnaires. Il s’agit de la mise en oeuvre plus rapide que prévu de la réforme de 2010 telle qu’annoncée par le deuxième plan de rigueur.

Ce relèvement s’effectue selon le tableau suivant :

Cette « réforme dans la réforme » va particulièrement pénaliser les professeurs d’EPS compte tenu de leur activité. Aucune réflexion n’est engagée sur les aménagements de fin de carrière. Ce dossier va pourtant devenir prioritaire.