EPI : En Prolongeant les Idées

En partage, le point de vue de Didier Delignères, qui amène à penser EPI et EPS autour notamment des questions de la pédagogie du projet et de thématiques générales.

https://didierdelignieresblog.wordpress.com/2016/03/15/interdisciplinarite-et-education-physique-au-dela-du-sens-commun/#more-721

Les éléments développés nous invitent à ouvrir la réflexion sur certains enjeux de ces enseignements interdisciplinaires.
En effet, au delà des « dispositifs » en eux-mêmes, il semble en effet intéressant de pointer quelques autres « balises » à la réflexion… En s’appuyant sur d’autres travaux, nous lançons des pistes parmi d’autre…

- L’idée d‘objets transversaux, ou objets partagés, qui seraient clairement identifiés, autour de grandes questions ou « thématiques générales » (Delignères) traversant les expériences humaines signifiantes.
Ce que Meirieu pointe dans un article récent sur la transmission « Rendre commun le monde dans l’acte même de sa transmission. S’attacher à ce qui, dans les cultures diverses, résonne au delà de chacun, touche aux invariants psychologiques, et relie un être singulier à ses semblables. Une exigence forte qui articule l’intime et l’universel« . Il ne s’agit pas de refaire les programmes pour redéfinir ce qui doit être enseigné, mais de réfléchir, aux questions qui relient, donnent sens, aux différents points des programmes… via des expériences variées, permises par ces dispositifs.

- Cela induit une attention sur les chemins à inventer pour donner aux élèves la possibilité d’accéder à ces questions et acquisitions. L’idée de démarche, de « cheminement original » comme le propose D. Delignères, en parallèle peut-être à celle de Chef d’oeuvre, au sens de Meirieu (Mars 2014, café péda) « Je crois que le plaisir s’éprouve dans le travail pour se dépasser, dans la réalisation d’une œuvre dont on peut être fier, quand on a vraiment compris quelque chose, qu’on s’est approprié des connaissances et qu’on a pu les ressaisir dans un « chef d’œuvre » qui en est, tout à la fois, la miniaturisation et la conceptualisation. Là l’intention et la réalisation se conjuguent, comme l’effort et le plaisir…  »

- La notion de « co-intervention« , ou « co-enseignement »… vient aussi questionner ces dispositifs. Il semblerait intéressant de réfléchir ensemble sur les implications de ces formes de co-intervention, permises par la réforme, à la fois en terme de posture enseignante et de mise en activité, individuelle et collective des élèves. Le premier degré, avec le dispositif PDMQDC nous offre des points d’appui évident (rapport http://www.education.gouv.fr/cid93796/rapport-du-comite-national-de-suivi-du-dispositif-plus-de-maitres-que-de-classes.html)

EPI : Encore à Prolonger pour Innover…

CR