De la vanité du redoublement

La prééminence de la question des rythmes dans le premier degré ferait presque oublier que la refondation de l’Ecole interroge aussi nombre de pratiques des personnels : travail en équipe, travail par cycles, orientation, accompagnement et construction des parcours…

Le rapport annexé au projet de loi d’orientation de l’École, une note du CAS, une enquête de l’OCDE ont tous récemment interrogé la pratique du redoublement comme seule alternative offerte aux élèves en situation d’échec. Mais en échec face à quoi ? Lire la suite

Le Conseil Économique, Social et Environnemental se prononce sur la Loi d’Orientation et de Programmation

L’Avis sur la Loi d’Orientation et de Programmation de l’École de la République a été présenté par Xavier Nau (CFDT), au nom de la section de l’éducation, de la culture et de la communication, ce mercredi 16 janvier 2013. La séance (présentation de l’avis, réponse du ministre Vincent Peillon et débat) a été retransmise en direct sur ce blog, avec l’appui de la Direction de la Communication du CESE.

L’avis a été voté par 131 voix pour, 1 contre et 29 abstentions. Le groupe CFDT a voté pour l’avis.

Le résumé de la séance en vidéo sur le site du CESE

Rythmes scolaires dans le Premier Degré : le SGEN attend plus !

Au Comité Technique Ministériel (CTM) du 11 janvier, le Sgen-CFDT s’est abstenu sur le projet de décret sur les Rythmes scolaires dans le Premier Degré.

L’ensemble des représentants CFDT – Sgen-CFDT, FEP-CFDT (Formation et Enseignement Privés), confédération CFDT – s’étaient abstenus, le 8 janvier lors de la présentation de ce texte au Conseil Supérieur de l’Éducation. Une cohérence qui témoigne de la prise en compte de l’ensemble des aspects de la question des rythmes dans notre positionnement.

Les raisons d’une abstention : le Sgen-CFDT attend plus !

La déclaration de Frédéric Sève au nom du Sgen-CFDT

Lors de ce même CTM, le Ministère a présenté la circulaire sur l’utilisation des « 108 heures » dans le Premier Degré.

« Ce texte propose des « évolutions intéressantes », pour Frédéric Sève, le secrétaire général du Sgen-CFDT. « Il revient sur un mode de pilotage basé sur la confiance aux personnels », estime-t-il. « Il reconnaît une dimension du métier qui va bien au-delà de leur temps de service actuel et diminue le face à face devant les élèves », explique-t-il. « C’est un bon début.  » (AEF)