La guerre du collège n’aura pas lieu !

couverture dossier PE 240 La guerre du collège n'aura pas lieu

(cliquer sur l’image pour feuilleter ou télécharger le dossier dans son intégralité)

L’ANNÉE 2015-2016 EST CELLE DE LA CONSTRUCTION dans les établissements du « programme pédagogique » spécifique à chaque collège – les 20% de marge de manœuvre accordés à l’initiative des équipes pédagogiques. En un temps certes très contraint, les conseils pédagogiques doivent opérer des choix au premier trimestre relatifs aux enseignements pratiques interdisciplinaires (EPI) : compétences à travailler, mode d’organisation, disciplines concernées, répartition par niveau… et se positionner sur l’utilisation des marges horaires. Les propositions du conseil pédagogique sont ensuite présentées et validées par le conseil d’administration, d’abord fin janvier, puis fin juin.

Cette construction, qui doit être menée dans chaque collège, se heurte à une conception de la formation tout à la fois beaucoup trop descendante, tardive dans sa mise en œuvre, une conception qui dénote en outre une mauvaise volonté à réellement accorder leur autonomie aux établissements. En effet, le refus obstiné d’envisager au plus haut niveau du ministère des temps banalisés permettant aux équipes de travailler ensemble, refus souvent réitéré par les recteurs voire certaines organisations de personnels de direction, est complètement contre-productif. Cette erreur stratégique du ministère est d’autant plus grave qu’elle apporte de l’eau au moulin des contempteurs de la réforme, qui cherchent à annihiler toute volonté d’évolution dans les établissements scolaires, et dont on peut parfois questionner l’éthique professionnelle. Pour le Sgen-CFDT, s’impliquer dans la préparation de l’année à venir plutôt que de la saborder, c’est aussi agir sur les conditions d’exercice pour la rentrée prochaine. Ne pas agir dans son établissement, c’est effectivement prendre le risque de laisser les clés aux personnels de direction qui, en fonction de leur mode de pilotage et de gouvernance, peuvent in fine tout décider seuls. Cette année de préparation sera d’ailleurs un banc d’essai redoutable pour les personnels de direction, en particulier pour ceux qui n’ont pas mis en œuvre, dans leurs établissements, des pratiques collaboratives et favorisant déjà l’initiative et la coopération des équipes.

nuage collègeCette année, le travail doit donc se centrer sur l’élaboration d’un « programme pédagogique » spécifique à l’établissement, pensé sur trois ans pour le cycle 4, et travaillé en collaboration avec les professeurs des écoles des CM1-CM2 pour le cycle 3.

Concernant le cycle 3, là où le conseil de cycle commun école-collège n’a pas encore été mis en place, il faut pour la rentrée prochaine utiliser les commissions d’harmonisation (en place et lieu du conseil de cycle) et faire le point sur les acquis des élèves entrant en 6e dans les grands domaines du nouveau socle commun, ce qui devrait permettre à la fois d’adapter les progressions disciplinaires en 6e et de donner des pistes sur les besoins des élèves dans le cadre de l’accompagnement personnalisé (AP) en 6e. Pour le cycle 4, l’enjeu est de construire les EPI du collège comme un programme pédagogique : quelles compétences mettre en œuvre en commun pendant les trois années, en utilisant la partie « compétences travaillées » de chacun des nouveaux programmes ? Quelles thématiques choisir parmi les huit proposées, et sur quels niveaux les mettre en place ? Quelles associations disciplinaires sur ces thématiques et quelles notions aborder dans le cadre de ces EPI ? Quelle organisation temporelle pendant l’année ? Quelle utilisation des marges horaires pour prévoir de la co-animation ou la mise en place de groupes à effectif allégé ? Ce sera une occasion unique de réinterroger, réorganiser et structurer de manière plus cohérente ce que l’on fait déjà dans le collège, et d’ancrer résolument les démarches de projet au cœur des apprentissages. Les principaux de l’académie de Toulouse qui ont entrainé leurs équipes dans une anticipation des éléments de la réforme nous le montrent, tout comme les expériences des LABOS de l’équipe « Néo Alta », ou les semaines interdisciplinaires du collège Jean Rostand de Rive-de-Gier (42). Et c’est parce que cet enjeu de construction collective est prioritaire que le Sgen-CFDT, favorable à l’esprit et aux objectifs de la réforme, continuera de porter la revendication du temps de concertation et de formation, pris sur le temps de travail à la fois au niveau ministériel et rectoral, et qu’il invite chaque équipe à en faire autant dans leur établissement, en posant officiellement dans leurs conseils d’administration des demandes de temps banalisés. C’est d’ailleurs pour permettre d’organiser des temps de formations collectives sur temps syndical que des formations syndicales interacadémiques sont mises en œuvre en octobre, et que des modules de micro-formation sont élaborés.

Au-delà de la construction de ce programme pédagogique spécifique à l’établissement – qui est l’urgence de l’année –, il faudra bien sûr que les formations s’organisent, en particulier au sujet des pratiques d’évaluation dans le cadre de progressions par cycle qui seront nécessaires pour répondre en équipes à la demande de validation des domaines du socle commun.

Au final, ce qui se joue dans la mise en œuvre de cette transformation du collège, c’est aussi la transformation réelle de nos métiers : passer d’enseignants « applicateurs de programmes » à « bricoleurs de parcours d’apprentissage », d’équipes de direction « courroie de transmission hiérarchique » à « facilitateur d’initiatives » et d’inspecteur « contrôleur de production individuelle» à « accompagnateur d’équipes ».

couverture Profession Éducation 240Cet article de Claudie Paillette est l’article introductif du dossier publié par le Sgen-CFDT dans le numéro 240 (octobre 2015) de son mensuel, Profession Éducation. Le dossier peut être feuilleté ou téléchargé dans son intégralité : en suivant ce lien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>