Top 6 de la semaine : Ils (elles) ont dit… : « utiliser l’expertise des professeurs des écoles »

Laurence Audé, principale : « C’est parce que notre territoire, la Gâtine, a été repéré comme à risque d’illettrisme, que nous avons eu l’idée d’utiliser l’expertise des professeurs des écoles pour des actions de remédiation » (Source AEF et Académie de Poitiers)
Il semblerait donc possible et réaliste que les profs des écoles et les profs du second degré travaillent ensemble à la réussite de leurs élèves. Et sans mettre en danger statut ou professionnalité des uns et des autres !

Bruno Sire, président de l’université Toulouse I : « Avec la formation continue, nous avons “quelque chose à vendre”. Nous avons remporté plusieurs appels d’offres, nous organisons des sessions à Paris : nous sommes déjà un opérateur national. » (Source Le Monde)
La formation continue ne doit pas être réservée au secteur privé. L’Éducation nationale et l’Enseignement supérieur y ont toute leur place.

Marie Caroline Missir, rédactrice en chef de l’Étudiant : «D’une certaine manière, la décision du ministère d’exploiter des « IVAL » ou indicateurs de valeur ajoutée est une façon de […] mettre en valeur le vrai pouvoir des pédagogues : faire réussir tous les élèves, quel que soit leur environnement. » (Source Le Mammoutologue)
« Palmarès des lycées » : une lecture non dépourvue d’originalité. Et qui rappelle que l’égalité des programmes et horaires nationaux n’a jamais réduit les inégalités sociales, scolaires, économiques qui impactent l’École.

Louise Tourret, journaliste : « Peut-être qu’un classement des écoles primaires serait utile après tout. » (Source Slate)
« Palmarès des lycées » bis : une petite provocation bien sentie pour rappeler qu’il existe un monde avant le bac !

Frédérique Rolet, secrétaire générale du Snes-FSU : « consulter les collègues afin de choisir les prochains modes d’action contre la réforme du collège : boycott des conseils de classe, manifestation commune avec les parents d’élèves ». [Un boycott du brevet] « n’est pas exclu, mais l’idée n’est pas de cliver d’entrée » (Source VousNousIls)
Le SNALC qui veut boycotter le brevet, le Snes les conseils de classe. Ils finiront bien par rejoindre le Sgen qui demande la suppression de l’un et des autres (le brevet et les conseils de classe, pas le Snalc et le Snes…)

Nicolas Sarkozy : « Au collège, il faut là aussi sortir des débats sans fin sur le collège unique ou pas. Le collège doit évidemment avoir un socle commun chaque établissement doit pouvoir offrir des filières diversifiées avec des classes bilangues, des sections européennes, des ou encore des options de langues anciennes. Il faut rendre attractifs tous les collèges non en les stigmatisant par des labels qui font fuir les parents mais en y développant des formations différenciées et attractives. » (Source Les Républicains)
Voilà un homme sérieux avec qui l’intersyndicale contre la réforme du collège peut discuter sur de nouvelles bases.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>