Top 6 de la semaine : ils (elles) ont dit…

Agnès van Zanten, directrice de recherche au CNRS et professeure à Sciences Po, à propos des concours : «  Pour ceux qui le passent, on est bien dans une situation de parfaite égalité. Les règles en sont extrêmement ­codifiées et l’égalité formelle très forte. » (Source Le Monde )
Comme pour le bac et le brevet, tant que la forme y est, ne changeons rien.

Bernard Toulemonde, IGEN honoraire et juriste, sur la nouvelle organisation des services académiques et des nouvelles régions : « le millefeuille tant décrié se trouve ici renforcé, avec sans doute son cortège de satellites administratifs et d’organismes consultatifs ». (Source : Ajda n°5/2016, 15 février 2016, pp. 260-264)
Vive la simplification administrative !

DEPP : « La France se positionne différemment selon le niveau d’enseignement. Elle est en dessous de la moyenne pour l’enseignement primaire (avec une dépense annuelle moyenne de 7 010 $ppa contre 8 250 $ppa pour l’OCDE) mais au-dessus pour le secondaire (11 050 $ppa contre 9 520 $ppa) et l’enseignement supérieur (15 280 $ppa contre 15 030 $ppa) ». (Source DEPP)
C’est ce qu’on appelle la priorité au primaire.

Le Figaro, sur la Semaine du jardinage à l’école : « Dans le cadre de la Semaine du jardinage à l’école, les élèves de la maternelle et du primaire vont mettre les doigts dans la terre et découvrir le plaisir de planter. Une méthode pédagogique qui porte ses fruits. » (Source Le Figaro)
Si même le Figaro le dit…

Yves Reuter, professeur des Universités : « Contrairement à ce que certains racontent, et là, c’est un discours d’opinion, ce qui a été montré dans cette école, c’est que la pédagogie Freinet pouvait marcher en milieu urbain, en milieu populaire, et complémentairement, ce qu’on dit un peu moins, c’est qu’il est possible de lutter contre l’échec scolaire. » (Source Questions de classes)
Pour lutter contre l’échec scolaire, il n’y a donc pas que la voie de l’exposition aux savoirs.

Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, sur le projet de réforme du code du travail : « La CFDT a bien compris ce qu’il y avait dans le texte. Il n’y a pas d’incompréhension mais de vrais désaccords » (Source Nouvel Observateur)
Non, la CFDT n’a pas signé (et de toutes façons, on ne lui demande pas de le faire). N’est-ce pas FO ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>